Accueil > Tests > Rugby World Cup 2011 - Test sur XBox 360

Rugby World Cup 2011 - Test sur XBox 360

lundi 5 septembre 2011, par Webmaster

Désormais la coupe du monde de Rugby est devenue un événement sportif très médiatisé et bénéficie de la sortie de plusieurs jeux vidéo pour assouvir les besoins vidéo-ludiques des fans. Les deux jeux qui s’affrontent à cette rentrée sont : "Rugby World Cup 2011" et "Jonah Lomu Rugby" Challenge. Dans ce test nous mettons à l’épreuve le jeu de la licence officielle délivrée par l’IRB (International Rugby Board) : "Rugby World Cup 2011".

Gameplay

Le jeu propose les 20 équipes qualifiées pour la coupe du monde, elles sont jouables dans plusieurs modes : tournée de préparation, tournoi, test match international (4 joueurs), tirs au but et jeu en ligne en un contre un. Les possibilités de jeu sont donc assez riches.

Cependant la fameuse licence officielle ne couvre pas forcément celles des équipes nationales, en effet seulement 10 équipes sur 20 possèdent les noms réels des joueurs (Afrique du Sud, Angleterre, Argentine, Canada, Écosse, France, Irlande, Italie, Pays de Galles et USA) en laissant de côté les licences des All-Black de Nouvelle-Zélande et les Wallabies de l’Australie, fini les logos et les maillots également pour les équipes Fidji, Géorgie, Japon, Namibie, Roumanie, Russie, Samoa et Tonga. Reste la modification des noms à la main pour retrouver une coupe du monde plus réaliste.

Mais le titre propose l’essentiel, un système de jeu complet et efficace. Même si il faudra plusieurs matchs pour commencer à vraiment maîtriser toutes les possibilités, le jeu en vaut la chandelle. En effet, tous les types d’actions d’un vrai match de rugby sont disponibles : mêlées, courses, passes, feintes, touches, drops, transformations et évidemment marquer le but en aplatissant le ballon. Les commandes sont simples ce qui permet une grande accessibilité, il n’y a pas des dizaines de combinaisons de touches à enchaîner comme dans un jeu de foot, il suffit à chaque fois d’un bouton suivant le contexte pour réaliser un exploit.

Le multijoueur est vraiment bon, il vous permettra des bons moments entre potes, palliant la faiblesse de l’intelligence artificielle dans les modes solo.

Graphismes

Même si les graphismes sont globalement acceptables, leur mise en scène manque de punch, on ne ressent pas la fête que doit être une coupe du monde. Alors que les stades, les supporters et les éclairages ne sont pas si mal, les joueurs et la pelouse sont en deçà de ce que l’on est en droit d’espérer sur console HD. L’animation des personnages est moyenne, ils courent tous de la même façon, assez stéréotypée. Les visages sont de plus difficilement reconnaissables. Un bon point le jeu est fluide.

Musique et Sons

3 couples de commentateurs sont disponibles : Eric Bayle et Philippe Sella pour la version Française, Greg Clark / Sean Fitzpatrick et Miles Harrison / Stuart Barnes pour la version internationale.

Une seule musique viendra sonner à vos oreilles pendant tout le jeu, ce qui est franchement pauvre pour un jeu devant servir de référence officielle cette année. Même les hymnes nationaux sont absents.

Les bruitages brillent par leur discrétion, couverts par le public, au moins ils ne nous prendront pas la tête.

Bilan

"Rugby World Cup 2011" surprend par le grand écart entre sa réalisation très moyenne et son système de jeu efficace et accessible. Les licences manquantes et l’ambiance sonore ne sont pas à la hauteur d’un jeu officiel de coupe du monde. Le multijoueur sauve le jeu, mais il faudra peut-être attendre l’année prochaine pour voir un jeu de rugby visuellement satisfaisant, en attendant celui ci vous donne de quoi jouer entre amis, c’est déjà ça !

Note : 11/20

Répondre à cet article


Xbox One S : date de sortie - Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse Echange de jeux vidéo

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0