Accueil > Tests > Dead Island - Test sur XBox 360

Dead Island - Test sur XBox 360

dimanche 11 septembre 2011, par Webmaster

Après le FPS western "Call of Juarez", le studio polonais Techland nous propose le FPS d’aventure de survie contre les zombies "Dead Island" édité par Deep Silver. Ce jeu était très attendu suite à une video teaser devenue culte.

Gameplay

L’Île paradisiaque de Banoi voit ses touristes et ses habitants soudainement transformés en zombies sanguinaires, quelques non contaminés tentent de s’organiser et survivre. Votre personnage est unique parmi les survivants car il est étrangement immunisé contre la maladie qui se transmet par les blessures, il sera donc le seul à pouvoir sortir des abris et se battre sur l’île pour aider les humaines restants. Pourtant "Dead Island" n’est pas un survival horror classique où il faut descendre un maximum de zombies pour finir un niveau, la partie d’aventure et d’amélioration du personnage est capitale, ainsi que l’île en environnement ouvert qui possède une ambiance et une identité propre.

La partie aventure/rpg s’articule autour de quêtes primaires ou secondaires qui vous sont données par les pnj (personnages non joueur) qui sont principalement des missions de sauvetage, de recherche d’objets et d’actions à réaliser. Il n’y a pas d’ordre spécifique pour les réaliser, le jeu laisse une très grande liberté d’action. On peut même les mener simultanément d’un bout à l’autre de l’île, à condition d’aimer bouffer les kilomètres.

L’action à la première personne vous met au prise avec des zombies qui sont parfois seuls, parfois en groupe de 2 à 6 maximum, certains sont rapides comme l’éclair et faibles, d’autres sont très lents et puissants, mais la majorité d’entre eux est vorace et ne vous laissera pas de répit. Certains zombies spéciaux apparaitront au bout d’un moment avec des capacités physiques "assez débordantes".

Les armes sont avant tout celles que vous trouverez en fouillant l’île : couteau, hache, tranchoir, pagaie, pied de biche, manche à balai, clé de mécano, batte de baseball, tuyau, bout de bois. "Dead Island" a pris le pli des combats au corps à corps, presque exclusivement, un choix assumé et réussi, c’est violent, c’est sanglant, on se défoule. Les armes peuvent être réparées (car elles s’usent), améliorées ou achetées.

Tous les échanges dans le jeu sont basés sur des dollars que vous trouverez en fouillant les dizaines de bagages des touristes morts, les placards, les poubelles ou que vous obtenez en réalisant les quêtes. Chaque élimination de zombie vous donnera des points d’expérience qui vous feront augmenter de niveaux (30 au total) et vous gratifiera de points d’amélioration pour progresser dans un arbre de compétences d’une vingtaine de capacités : fracturer les serrures, meilleurs endurance, électrocution, empoisonnement, etc...

Maniabilité

"Dead Island" est essentiellement un jeu de combat au corps à corps, mais tout comme pour un jeu de tir la précision est importante. Car les membres des zombies peuvent être cassés ou coupés par les coups de votre personnage, de plus la rapidité de certains zombies vous oblige à être très rapide. Le temps de réaction et la précision des actions de votre personnage est bien maîtrisée.

Graphismes

La cadre du jeu est original est saisissant. L’île est vaste et possède des environnements variés et denses en bâtiments et objets à trouver. Le jeu se déroule de façon totalement libre, vous pouvez traverser l’île de long en large à pied ou en voiture sans limitations. A découvrir : plages magnifiques, hôtels de luxe, bungalow au bord de l’eau, piscines extravagantes, jungles, bâtiments de maintenance, phare et bunker. Malgré cette contrainte les graphismes sont à un niveau acceptable, avec peu de ralentissements. Les textures ne sont pas les plus belles, les effets de lumière ne sont pas les meilleurs, vus sur PC ou consoles HD, mais l’ambiance elle, est au rendez-vous. Deux bémols sont à noter sur les visages de personnages, qui semblent d’un autre âge et le moteur de collisions qui est presque inexistant avec des décors fixes et solides comme le diamant.

Musiques et Sons

Tout est fait pour vous mettre dans l’ambiance, entre autre avec le bruit du vent et de la mer, troublés les sons horribles des zombies. Les effets sonores ont été finement travaillés pour finir de vous immerger dans l’ambiance apocalyptique de l’île paradisiaque de Banoi.

Bilan

"Dead Island" est un bon jeu comme les fans du genre avaient pu le prévoir. Avec 20 heures de jeu pour la quête principale et 10 heures de plus pour les objectifs secondaires, la durée de vie est excellente. Très proche de Dead Rising, Left 4 Dead et Resident Evil, le titre de Techland semble avoir trouvé sa propre voie avec une zone de jeu immense et qui possède sa propre âme. Seul le moteur graphique avoue quelques faiblesses sur les visages de personnages et sur l’interaction avec un environnement très peu destructible.

Note : 15/20

Répondre à cet article


Xbox One S : date de sortie - Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse Echange de jeux vidéo

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0