Accueil > Tests > Castlevania : Lords of Shadow - Test XBox 360

Castlevania : Lords of Shadow - Test XBox 360

jeudi 28 octobre 2010, par Webmaster

Voici le meilleur "Castlevania" depuis bien longtemps. Pourtant "Lords of Shadow" ne suit pas du tout le cadre de la franchise, le jeu s’avère très proche d’un God of War, peut-être un peu trop, la mythologie des Belmont contre Dracula pourrait nous manquer...

La 3D n’avait jamais souri au jeu vidéo du chasseur de vampires, mais cette fois la réussite est au rendez-vous grâce au studio espagnol Mercury Steam et à l’éditeur Konami, se hissant au niveau de God of War, pour un premier opus ce n’est pas rien, mais la supervision d’Hideo Kojima lui même (Metal Gear) a peut-être bien aidé.

Scénario

Vous incarnez Gabriel Belmont, un chevalier du 11ème siècle membre d’une confrérie qui a pour but de protéger le monde des forces du mal, il souhaite en plus essayer de ramener sa femme décédée à la vie, soit beaucoup de travail en perspective. C’est sur ce scénario assez simple que le jeu se déroule, mais au vu des qualités du titre ce n’est pas le plus important.

Gameplay

L’action-aventure bat son plein dans ce titre, la maîtrise du genre est totale comme si "Lord of Shadows" était déjà un "God of War 4" avec ses propres bonnes idées comme cerises sur le gâteau. 2 boutons vous serviront au combat, pour affronter les hordes de monstres qui se mettront en travers de votre route. Fini le fouet, mais voici une croix de combat qui se lance pour aller déchirer les ennemis. Les vilains présents : loups géants, lycans (loups-garou), vampires, gobelins, nécromanciens et trolls.

Chaque victoire vous procure des points qui vous permettront d’améliorer vos techniques. Gabriel dispose de mouvements rapides pour éviter les attaques ennemies et son arsenal d’armes (dagues, eau bénite, cristal noir, fées,...) et de techniques de combat lui permettent de faire des contres-attaques dévastatrices, en utilisant la jauge de combo prévue à cet effet.

La rythme de l’action est soutenu et varié : combats, exploration, donjons, escalade/plateformes et courses à cheval. On a rarement vu aussi complet.

La gestion de la magie blanche et noire s’avère ingénieuse avec des barres séparées et donne vraiment au combat un bonus d’intérêt. Elles se rechargent en récupérant des orbes sur les ennemis, mais ne doivent être converties dans le bon type de magie qu’au bon moment, la magie blanche permettant de regagner de l’énergie et la magie d’augmenter la puissance de ses coups.

Les animations "QTE" sont évidemment nombreuses pour tuer les boss en beauté et avec classe. Les boss qui sont incroyables et magnifiques, un régal !

Graphismes

Les paysages sont grandioses. Les villages et forêts sont précis et magnifiques. Les ruines sont sombres comme la mort. Tous les décors fourmillent d’effets spéciaux et de détails. Et gros boulot a été réalisé au niveau du design pour que l’ensemble artistique soit beau et fourni.

Musiques et Sons

Le fond sonore est habillé par des musiques soutenant l’action et posant l’ambiance. Du très bon globalement.

Bilan

Avec une durée de vie exceptionnelle de plus de 15 heures, sans compter les cinématiques et les très nombreux bonus à dénicher, les consoles next-gen tiennent là leur hit d’action-aventure de noël.

Note : 17/20

Répondre à cet article


Xbox One S : date de sortie - Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse Echange de jeux vidéo

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0